Pour l'amour des oeufs

Animaux

Les oeufs d'oiseaux

Les oeufs d'oiseaux

Comment reconnaître les œufs d’oiseaux consommables ou non

Les oiseaux pondent des œufs, mais leur taille, leur couleur et leur nombre varient selon les espèces. La femelle pond ses œufs dans un nid qu’elle a préparé avec soin dans un arbre, ou au sol, camouflé du danger. La quantité d’œufs pondus ne dépend pas du physique de l’oiseau, car un merle peut pondre jusqu’à 6 œufs tandis que l’aigle royal ne donne naissance qu’à 3, la plupart des oiseaux marins n’en pondent qu’un alors que les faisans peuvent aller jusqu’à 24. Les œufs sont pondus souvent dès le début de journée, avant que la femelle ne quitte le nid. Ainsi elle n'est pas trop chargée pour le reste de la journée. L'œuf suivant se développera progressivement au cours de la journée et sera formé à la fin de la nuit. La fécondité des oiseaux semble surtout dépendre des risques encourus par leur progéniture. En effet, les espèces les plus prolifiques sont souvent celles qui subissent les pertes les plus lourdes, et dont les œufs sont le plus en danger y compris dans leur environnement naturel. Le taux de mortalité est ainsi compensé par la quantité des naissances.

Les œufs peuvent afficher différentes formes : sphérique, elliptique, c'est-à-dire allongé et plus large en son milieu, subelliptique - arrondi aux extrémités et un peu plus allongé que le précédent, ovale, piriforme - en forme de poire ou encore biconique autrement dit pointu aux deux extrémités. La couleur des coquilles quant à elle, est liée au type du nid et conçue pour s’adapter le plus possible à l’environnement. Les œufs de canards, de caille, de dinde, d’oie, d’autruche, sont comestibles et les hommes des forêts de l’Amazonie ne font pas tant de chichis et sont bienheureux de déguster les œufs, gros ou petits, des espèces d’oiseaux rencontrés dans la forêt et qui leur apportent des bienfaits alimentaires certains. L’œuf d’oiseau restera toujours un met convoité par l’homme ou par d’autres espèces animales !